Cardano va lancer un convertisseur de jetons ERC20

Charles Hoskinson a annoncé qu'il allait embaucher une société externe pour développer un convertisseur de jeton ERC20. Ethereum peut s'inquiéter.

Ethereum peut commencer à s'inquiéter, Goguen arrive équipé. Dans une récente vidéo, Charles Hoskinson, le capitaine du bateau Cardano, a expliqué avoir fait appel à une société externe pour développer un convertisseur automatique de tokens ERC20 vers Cardano.

Avec le lancement imminent du testnet Goguen, les tokens ERC20 pourraient connaître un début de migration vers Cardano.

Qu'est-ce qu'un token ERC20, déjà ?

Sur Ethereum, les tokens ERC20 sont gérés par des smart contracts. Il s'agit, en réalité, d'un simple contrat intelligent qui va tenir un registre entre les adresses des détenteurs de token et le nombre de tokens détenus.

Exemple:

AdresseNombre de jetons
0xfce8384a84b343...314
0xfed8339b023c71...40800
0xf1a9001c233c22...2000
0xf21ce8339b004a...1590

La plupart des tokens ERC20 n'implémentent pas leur propre mécanisme d'adresse mais se basent sur celle sous-jacente d'Ethereum. Ceux-ci doivent être envoyés directement sur une adresse Ethereum. Néanmoins, ceci n'est pas une règle imposée.

Le nom ERC20 provient de Ethereum Request for Comments 20, un processus de développement par lequel Ethereum demande à la communauté de revoir une proposition, et 20 est le numéro de celle-ci. ERC20 ne désigne pas un code spécifique, mais un standard de contrat intelligent, précisant quelles sont les fonctions et les évènements à implémenter pour le contrat. Le standard ERC20 ne va pas garantir votre smart contract contre les bugs ou les failles de sécurité.

Comme tout standard, ERC20 fige un peu les choses dans le ciment. Il est difficile d'innover hors du cadre d'ERC20, hors celui-ci n'est pas complet, ou ne permet pas de gérer tous les différents projets. Par exemple, les tokens ERC20 doivent tous assurer ces propriétés :

  • Fongibilité : il n'y a aucune différence sémantique entre deux tokens de la même cryptomonnaie ERC20 (1 Bitcoin est équivalent à n'importe quel autre Bitcoin).
  • Transférable : les tokens peuvent être envoyés à n'importe quelle adresse supportée.
  • Quantité limitée : le nombre total de token doit être défini à l'avance, les développeurs ne peuvent plus en générer par la suite

Intérêt et limites de ERC20

ERC20 présente l'avantage de pouvoir générer relativement facilement une nouvelle cryptomonnaie en se basant sur le système Ethereum qui a fait ses preuves.

Les cas d'utilisations des tokens ERC20 sont très variés. Par exemple :

  • Créer un token qui possède un usage externe (par exemple, dans le cas du projet BAT, ou de la DeFI, ou encore dans un jeu vidéo). La valeur de ces tokens ne provient pas d'une prétention au statut de monnaie. Ce n'est pas, ici, les innovations de la blockchain qui comptent, mais leur usage dans une industrie spécifique.
  • Créer un token pour pouvoir lancer plus vite une blockchain, puis la migrer vers celle-ci lorsqu'elle est prête (comme l'ont fait, par exemple, Tezos, EOS ou VeChain, Stellar).
  • Représenter de la valeur externe (par exemple dans le cas des stablecoins ou du WBTC).
  • Offrir des solutions de paiements ou d'échanges de valeur internationales sans besoin de gouvernance (OmiseGo).

ERC20 est aujourd'hui le principal smart contract d'Ethereum, et un grand nombre des fonctionnalités d'Ethereum sont destinées au support d'ERC20.

Mais si ERC20 a permis le lancement de nouveaux projets, il ne manque pas cependant de défauts non plus :

  • La blockchain Ethereum se congestionne régulièrement sous le poids des contrats ERC20.
  • Il est très compliqué de mettre à jour des contrats ERC20, ceux-ci sont éternels sur la blockchain. Pour une mise à jour, il faut déployer un nouveau contrat.
  • Les contrats peuvent être buggés ou vulnérables à des attaques.

A lire : 1 milliard de jeton ERC20 vulnérables, La collection des tokens ERC20 buggés, Les problèmes critiques d'ERC20.

Pourquoi Cardano pourrait casser le game

D'abord, Cardano est une plateforme qui n'est pas développée à la va-vite. La sécurité et la performance sont les fils conducteurs du développement de cette blockchain, depuis le début. Charles Hoskinson, ancien co-fondateur d'Ethereum, est très familier avec les problèmes de cette blockchain, et utilise son expérience pour anticiper tous les problèmes. Le protocole de consensus Ouroboros, basé sur le Delegated Proof of Stake, est bien plus réactif que le Proof of Work actuellement en place sur Ethereum, mais également plus décentralisé que le futur Proof of Stake d'Ethereum 2.0.

Ensuite, sur Goguen, les jetons seront nativement supportés par la blockchain, ce qui devrait pouvoir leur offrir de bien meilleures garanties contre les bugs et les vulnérabilités que les contrats ERC20.

D'autre part, le support natifs des tokens pourrait être facilement exporté sur des sidechains durant l'ère Basho, décorrélant efficacement les performances de la blockchain avec le nombre de tokens natifs et leur quantité. Cardano deviendrait alors virtuellement garanti contre les engorgements, et deviendrait la première blockchain à pouvoir maintenir une vitesse de transaction élevée et des frais de transactions bas tout en gérant un volume comparable ou supérieur à celui d'Ethereum.

Cardano travaille sur le dernier ingrédient de la recette

Alors que le testnet de Goguen devrait voir le jour dans un futur proche, l'outil de migration de token ERC20 est probablement la pierre manquante à l'édifice.

Si les jetons ERC20 peuvent-être facilement migrer sur Cardano, les premiers à sauter le pas seront probablement les stablecoins : en effet, ils ont intérêt à se garantir rapidement contre les dysfonctionnements potentiels des blockchains, et ont tendance à se répartir sur plusieurs d'entre elles. Par exemple, USDT (ERC20 et TRON), MKR et DAI (ERC20, Binance Coin).

Une fois les performances de Cardano plus visibles, d'autres pourraient suivre afin de diminuer les coûts (BAT, la DéFi, etc).

Cardano va-t'il exploser en 2021 ? On vous tient au courant.

Vous avez aimé cet article ? Sachez que nous soutenir ne vous coûte pas un centime ! Sur Stakepool.fr, tout notre contenu est libre d'accès, sans publicité ni articles sponsorisés. Notre contenu est indépendant, et cela est possible grâce au staking. Déléguez à notre stake pool pour nous soutenir dans cette démarche. Les cryptos ne quitteront pas votre portefeuille, et vous gagnerez des intérêts dessus !