Pouvez-vous faire confiance aux stablecoins ?

Les stablecoins sont devenus des actifs incontournables dans le monde de la cryptomonnaie. Comment fonctionnent-ils ? Que font-ils que les monnaies FIAT ne peuvent pas faire ? A quel point pouvez-vous leur faire confiance ? Retour sur l'une des plus importantes pierre du monde des cryptomonnaies.

Qu'est-ce qu'un StableCoin ?

Commençons par le commencement : un stablecoin est une cryptomonnaie dont la valeur est indexée sur celle d'un autre actif (par exemple un dollar, un euros ou un gramme d'or). En général, l'actif choisi est une valeur plus stable que celle des autres cryptomonnaies, d'où le nom stablecoin.

La majorité des stablecoins aujourd'hui sont indexées sur des monnaies FIAT, principalement le dollar. Mais il en existe d'autres qui sont indexées sur l'or, comme Thether Gold (XAUT) ou PAX Gold (PAXG) ou encore l'argent, comme SilverToken (SLVT). Les possibilités sont presque infinies.

A quoi servent les stablecoins ?

La première utilité des stablecoins est de permettre aux utilisateurs des exchanges de vendre leur Bitcoins, Ethereum et autres cryptomonnaies, tout simplement. En effet, intégrer les monnaies FIAT (euro, dollar, etc) n'a pas été facile pour la plupart des exchanges, et nombre d'entre eux ne le font pas encore: il y a énormément de régulations pour les entreprises qui détiennent l'argent des particuliers. Les stablecoins permettent de mimiquer la valeur de l'actif sur lequel ils sont basés.

Mais ce n'est pas la seule utilité aux stablecoins : À l'inverse des monnaies FIAT, ils peuvent être intégrés aux smart contracts, et donc être utilisés dans la DeFI:

  • Les exchanges décentralisés ne supportent pas les monnaies FIAT. Si vous voulez convertir vos Ethereum en dollars sur Uniswap, ça s'avèrera compliqué. Mais en revanche, vous pouvez les convertir en USDT, USDC, DAI, PAX ou autre stablecoin. Aussi, si vous trouvez qu'Ethereum monte trop vite, et vous pensez que sa valeur va s'effondrer, vous pouvez aller sur Uniswap et convertir vos ETH en DAI. Une fois que le prix aura chuté, vous pouvez reconvertir vos DAI en ETH, et enregistrer votre profit.
  • Impossible de faire fructifier vos dollars sur des liquidity pools, par exemple, mais vous pouvez y installer vos stablecoins.
  • Le crypto-lending vous permettra également de gagner des intérêts sur vos stablecoins.
  • Les crypto-assurances, levées de fonds (ICO, IPO, IFO, etc), crowdfunding, ainsi que toutes les applications à venir de la DeFI ne pourront pas fonctionner avec des monnaies FIAT.

Les stablecoins sont donc des passerelles pour les monnaies FIAT (et autres actifs) dans le monde de la crypto.

Petite parenthèse : si vous trouvez que la valeur des différentes cryptomonnaies est très liée à celle de Bitcoin, dîtes-vous que c'était pire avant les stablecoins. Avant leur existence, tous les altcoins s'achetaient et se vendaient en Bitcoin, il était impossible sur la plupart des exchanges de trouver une valeur refuge indexée sur un actif "réel". La montée ou la hausse de Bitcoin se répercutait alors immédiatement sur les autres cryptomonnaies, celles-ci étant échangées en Bitcoin. C'est toujours le cas aujourd'hui, dans une certaine mesure, mais dans des proportions moindres.

Quelles sont les garanties des stablecoins ?

Qu'on soit clair, rien ne m'empêche de créer une cryptomonnaie demain. Et ce n'est pas parce que je prétends qu'elle vaut 1 dollar ou 1 gramme d'or que ça sera réellement le cas. Pour inspirer confiance à leurs utilisateurs, les différents stablecoins fournissent des garanties.

Passons en revues les stablecoins les plus connus et leurs garanties.

Tether (USDT)

Tether (USDT) est la 4e cryptomonnaie du monde, par capitalisation. C'est la première stablecoin du marché, créée en 2015 par Tether Limited, une société appartenant à Ifinex, une holding qui possède également BitFinex, le 5e exchange du marché par volume. iFinex a créé Tether pour les besoins de BitFinex, afin de permettre à ses utilisateurs d'avoir un actif plus stable que les cryptomonnaies, afin de pouvoir s'y réfugier quand ils l'estiment nécessaire.

Historiquement, la société derrière Tether (Tether Limited) affirmait que chaque coin était adossé à un dollar, mais la société a mis à jour ses conditions d'utilisation, pour y inclure les prêts aux entreprises affiliées. Cette mise à jour est arrivée après la plainte du procureur général de l'État de New York en 2019, attaquant la société pour avoir masqué à ses utilisateurs l'absence de 850 millions de dollars (prêtés à Bitfinex) en mi-2018.

Il existe également une accusation de manipulation des prix à l'encontre de BitFinex, impliquant Tether, accusation démentie par les deux sociétés.

Thether Limited affirme conserver tous ses dollars aux États-Unis, afin de pouvoir effectuer des retraits de ses clients sur demande.

Le token USDT est actuellement l'un des tokens les plus stables du marché (par rapport au dollar), avec une capitalisation globale de 24 milliards de dollars, ce qui en fait la 3e cryptomonnaie au monde par capitalisation.

valeur de l'USDT

Dai (DAI)

DAI est la réponse d'Ethereum à Tether. Si le besoin de stablecoin est vite apparu comme nécessaire sur la plateforme Ethereum, celle-ci n'aime pas la centralisation. Ainsi sont nés le projet MakerDAO.

MarkerDAO est une plateforme autonome basée sur des smart contracts, qui gère deux tokens: le Maker (MKR) et le Dai (DAI). Le MKR est le token de gouvernance de la plateforme, tandis que le DAI en est la stablecoin, indexée sur le dollar.

La plateforme permet d'échanger des Ethereum (mis en garanties: les collatéraux) contre des DAI. Les ETH placés en collatéraux sont conservés jusqu'à remboursement des DAI obtenus, lesquels peuvent être liquidés si la valeur de l'Ethereum descend. Il est obligatoire de fournir, lors de l'emprunt, plus de valeur en ETH qu'en DAI empruntés, et la différence de valeur définira le ratio de liquidation: la limite de prix pour laquelle les collatéraux seront revendus (en DAI). Si la liquidation se produit, la plateforme récupère alors des jetons DAI à fournir aux autres utilisateurs, qu'elle peut détruire.

Lorsque les emprunts en DAI sont remboursés, les DAIs sont également détruits. Le nombre de jetons DAI en circulation est toujours inférieur à la valeur totale des collatéraux bloqués dans le protocole. Ce fonctionnement est similaire à celui des banques (car oui, les banques créent l'argent lorsque vous l'empruntez, et le détruisent lorsque vous le rendez), à la différence que MakerDO collatéralise plus de 100% des DAI prêtés, tandis que les banques ne collatéralisent qu'un peu plus de 4% !

Si originellement seuls les Ethereums pouvaient être échangés contre des DAI par le protocole, les votants du projet MakerDAO (les détenteurs de MKR) ont décidé d'intégrer d'autres tokens. Il existe aujourd'hui 3 autres tokens supportés:

  • le BAT
  • l'USDC, un autre stablecoin
  • le Bitcoin wrapped (wBTC), un bitcoin porté sur la blockchain Ethereum

Afin de pouvoir fonctionner, la plateforme fait appel à différents acteurs:

  • des oracles, fournissant les informations des prix du marché à la plateforme
  • des gardiens, des robots de trading qui vendent des DAI lorsqu'il est au-dessus de 1$, et qui en achètent lorsqu'il est en dessous.
  • des régulateurs, qui sont élus par les détenteurs de jetons MKR, et qui peuvent déclencher un règlement global en cas d'attaque sur le jeton DAI. Les détenteurs seraient aussitôt remboursés en ETH (ou autres collatéraux) en proportion de leurs avoirs en DAI, et le jeton DAI perdrait immédiatement toute valeur.

Si DAI est un token reposant sur un protocole décentralisé, il n'est pas dépourvu de risques non plus. D'une part, il repose sur des oracles pour ses approvisionnements en données du marché, ce qui n'est pas un protocole nécessairement infaillible, mais un effondrement très rapide de la valeur l'Ethereum et des autres actifs collatéralisés pourrait également le décorréler de la valeur du dollar.

Ceci dit, avec le temps, la TVL (total value locked) dans le protocole ne cesse d'augmenter, ce qui augmente également sa robustesse.

Marker TVL

Si le jeton connaissait des oscillations de presque 8% initialement, le token DAI semble être aujourd'hui être devenu assez stable grâce à l'augmentation de la TVL dans le protocole, avec des oscillations faibles rivalisant avec l'USDT.

valeur du DAI

USDC

USDC est le stablecoin (centralisé) soutenu en grande partie Coinbase. À la différence de Tether, celui-ci semble être plutôt bien vu du régulateur américain: les banques américaines sont autorisées à conserver des USDC. Le consortium de l'USDC affirme détenir (collectivement) 1$ pour chaque USDC mis en circulation.

Autre différence avec l'USDT, l'USDC est régulièrement audité.

Le jeton semble relativement stable depuis septembre 2020.

valeur de l'USDC

BUSD

Le BUSD est le stablecoin émis par la plateforme Binance, en partenariat avec la Paxos Trust Company. Le stablecoin est backé au ratio 1 pour 1 avec des dollars. Le token est audité tous les mois, les rapports sont sur le site officiel.

Le jeton semble relativement stable depuis octobre 2020.

valeur du BUSD

A noter que Binance propose du yield farming via le Binance Launchpad, dans lequel les jetons BUSD peuvent-être stakés (mis en jeu) afin de récupérer des jetons des nouvelles cryptos, qui profitent du Launchpad pour se faire de la publicité. Si les intérêts annuels via ce type de staking (qui se situent entre 8% et 15% selon les jetons) sont moins intéressant que les rendements de la DeFI, cela peut représenter une solution pratique pour ceux qui cherchent à garder leurs petites sommes facilement accessibles en attendant de bonnes opportunités d'achats, les jetons farmés pouvant être convertis gratuitement en BNB une fois par jour.

PAX

La Paxos Trust Company digitalise différents types d'actifs et les transforment en cryptomonnaies. Les principaux stablecoins de celle-ci sont le PAX Standard (PAX), adossé au dollar et le PAX Gold (XAUT), adossé à l'or.

Néanmoins, le token PAX semble connaître une certaine volatilité, comme vous pouvez voir sur le graphique ci-dessous:

valeur du PAX

Gemini Dollar (GUSD)

Le Gemini Dollar est émis par la Gemini Trust Company, qui contre-garantie chaque GUSD émis avec 1$ d'après ses affirmations. La Gemini Trust Company autorisée les retraits de GUSD contre des dollars. Néanmoins, la valeur du jeton semble, elle aussi, assez volatile.

valeur du GUSD

Conclusion

Aucun stablecoin ne dispose de garanties parfaites. Veillez à ne pas garder de grandes quantités de stablecoins, sauf si vous les faites fructifier. Dans ce cas, à vous d'inclure les risques liés à ces jetons dans vos calculs.

S'il existe de plus en plus de stablecoins, ils se rangent globalement dans 2 catégories:

  • Les stablecoins centralisés
  • Les stablecoins DeFI

La première catégorie promet de collatéraliser ses jetons avec d'autres actifs, mais il appartient au régulateur du pays hébergeant la société de vérifier que c'est bien le cas. Des audits indépendants peuvent être également engagés par les entreprises ou les consortiums eux-mêmes, à vous de vous renseigner plus précisément sur ceux-ci. Comme toutes les cryptomonnaies gérées par des entreprises, ces jetons sous soumis à des risques juridiques précis, en fonction de la localisation de l'entreprise. Si vous préférez miser sur ce type de stablecoins, nos choix se porteraient sur USDC, voir BUSD selon vos utilisations. Si USDT offre en général les meilleures liquidités sur les marchés, il reste encore à voir ce que le législateur américain réserve à Tether Limited.

Dans la catégorie des actifs décentralisés, s'il existe aujourd'hui quelques tokens alternatifs, c'est DAI qui remporte le podium haut la main. Avec plus de 4 milliards de dollars de TVL dans le protocole, le jeton atteint une stabilité réellement intéressante. Si nous avons à conserver de grosses sommes en stablecoins, DAI sera sans conteste notre choix par défaut.

Si le jeton USDT est aujourd'hui le plus stable de tous, le risque réel dans les stablecoins n'est pas les variations temporaires de 1% voir 2%, mais bien l'anéantissement du token, suite à celui de l'entreprise elle-même qui le fournit. Mais si la décentralisation réduit très certainement ce risque-là, elle n'est pas le principal critère pour tout le monde. Ceux qui préfèreront faire confiance aux jetons régulés et collatéralisés par des entreprises auraient tout intérêt à choisir les acteurs aux reins solides et bien vus par leur gouvernement.

Vous avez aimé cet article ? Sachez que nous soutenir ne vous coûte pas un centime ! Sur Stakepool.fr, tout notre contenu est libre d'accès, sans publicité ni articles sponsorisés. Notre contenu est indépendant, et cela est possible grâce au staking. Déléguez à notre stake pool pour nous soutenir dans cette démarche. Les cryptos ne quitteront pas votre portefeuille, et vous gagnerez des intérêts dessus !