Nouveau partenariat pour IOHK, le géant Wolfram rejoint la partie

Après la release d'une nouvelle version de la blockchain, qui intègre désormais Allegra, une première étape vers les smart contract et l'ère Goguen, voilà que IOHK annonce un partenariat avec Wolfram, le géant de l'intelligence computationelle.

Cardano rejoint la liste des rares blockchains ayant été sélectionnées par Wolfram Alpha

Avant tout, il est peut être nécessaire de présenter Wolfram. Même si ce nom ne vous dit rien, vous avez probablement déjà utilisé des services qui utilisent Wolfram Alpha. Wolfram Alpha est un outil de calcul en langage naturel qui permet de répondre à une question factuelle en anglais en interrogeant une base de données, au lieu de simplement lister les documents ou les pages web pouvant contenir la réponse.

Un exemple sera d'ailleurs bien plus parlant. Lorsque vous demandez à Siri : "Quand a été inventé l'airbag ?", et que Siri vous répond "En 1941" plutôt que de vous rediriger vers la page Wikipédia de l'airbag, c'est grâce à Wolfram Alpha. Sa base de données contient environ 10 milliards d'informations, et grâce à des dizaines de milliers de types d'algorithmes et de modèles, Wolfram Alpha offre un service compétent dans des milliers de domaines et de cas d'utilisations.

Plus qu'une intégration, un véritable partenariat

IOHK, dans son annonce, nous informe que l'intégration de la blockchain Cardano à la base de données de Wolfram Alpha est déjà une nouvelle excitante, pour les deux partis, mais qu'elle n'est que le début d'un partenariat plus profond. En effet, pour citer l'annonce officielle publiée sur le site d'IOHK : "The inclusion of Cardano data into Wolfram Alpha is a landmark moment for IOHK, but it is just the beginning of our collaboration."

Un oracle Wolfram Alpha pour Cardano

Il devient évident, avec l'avènement de la DeFi, Ethereum 2.0, Polkadot mais aussi (et surtout) Cardano, que les oracles vont jouer un rôle clé dans le futur de la cryptomonnaie. Petit rappel pour ceux qui ne connaissent pas le principe des oracles : Il s'agit de sources de données fiables qui servent à transmettre aux smart contracts les informations dont ils ont besoin pour remplir leurs tâches, qui dépendent de leur objectif.

Wolfram sera donc interrogeable sur Cardano, à travers la couche de COQL (Common Oracle Query Langage) dont a parlé Charles Hoskinson récemment, ce qui nous laisse d'excellentes perspectives pour les smart contracts sur Cardano: La base de donnée de Wolfram est immense et incroyablement complète.

Pour les smart contracts prudents qui ne se baseront pas sur une seule source de donnée, cela reste une excellente nouvelle également. La multiplication des sources de données est un excellent gage de sécurité, et Wolfram pourra facilement être une source parmi d'autres.

D'autre part, Wolfram se relève relativement simple à interroger, car son langage de requête est très proche du langage naturel. Pas d'immenses prises de tête pour développeurs, et cela pourrait également simplifier la tâche de Marlowe (la plateforme "no-code" de Plutus, destinée au monde de la finance).

Les données de Cardano disponibles sur Wolfram ?

L'autre piste prometteuse de ce partenariat va dans l'autre sens. Wolfram étant aujourd'hui utilisé par un grand nombre de programmes, et en particulier les assistants virtuels, il serait très intéressant d'intégrer les données de la blockchain sur Wolfram. Vous pourriez demander demain à Siri combien d'ADAs vous avez sur votre portefeuille, par exemple. Ou combien d'ADAs vous avez gagné dans vos délégations ce mois-ci.

Wolfram est un allié de poids, et la collaboration avec IOHK s'inscrit dans le long terme. Si Wolfram est aujourd'hui compatible avec Ethereum, la blockchain Cardano continue de s'équiper, elle aussi, pour partir à l'assaut de celle-ci.

Vous avez aimé cet article ? Sachez que nous soutenir ne vous coûte pas un centime ! Sur Stakepool.fr, tout notre contenu est libre d'accès, sans publicité ni articles sponsorisés. Notre contenu est indépendant, et cela est possible grâce au staking. Déléguez à notre stake pool pour nous soutenir dans cette démarche. Les cryptos ne quitteront pas votre portefeuille, et vous gagnerez des intérêts dessus !